Opérations pour perdre du poids — MyFitnessPal.com

Compteur de calories

Vous consultez actuellement les forums en:

Opérations pour perdre du poids

juliechapelainjuliechapelain Messages: 40Member Member Messages: 40Member Member
Bonjour

Avez vous déjà pensé aux différentes opérations pour perdre du poids.
2 ans de rééquilibrages alimentaires et très peu de résultat. Même en tentant de suivre un deficit aucun résultat. Alors parfois je me dis que peut-être ......

Réponses

  • JessicaYoupiJessicaYoupi Messages: 119Member Member Messages: 119Member Member
    @juliechapelain j'ai dans mon entourage pas mal d'opérés : pose d'anneaux gastriques pour les plus anciens (ça se fait moins aujourd'hui), et des sleeves ces dernières années.

    La grande majorité, après 5 à 10 ans, a retrouvé son poids initial. Certains même davantage.

    Y'a aussi ceux qui ont fini par reprendre qu'une partie du poids perdus, c'est donc déjà mieux qu'avant.

    Je n'en connais qu'une qui a finalement réussis à tenir la barre. Elle a perdu 25kg après une sleeve, repris 15kg 3 ans après, et reperdu 10 la 4e année.
    Tu sais comment ? Avec cette appli 😊
    Après coup elle me dit que l'appli aurait suffit, finalement. Ayant enfin pris conscience du "vrai problème".

    Dans le fond le principe de l'opération bariatrique est le même qu'avec cette appli : créer un déficit. A la différence qu'il est forcé avec une opération, du coup plus efficace. Mais de fait, l'opération a vite ses limites dans la durée au moment où il faut apprendre à bien manger sans être contraint. Et là, on en revient souvent aux échecs du passé, avec les mêmes causes.
    C'est peut-être à tenter quand meme, je sais pas, je ne jete pas du tout la pierre à ceux qui décident de se faire opérer, mais j'en veux au milieu médical, ou disons aux pouvoirs politiques plutôt : un coup de bistouris coûte moins cher à la sécu qu'un programme santé au long court.

    D'abord, on ne donne pas le temps de démonter les croyances au miracle. On fait un "parcours" avant, pendant lequel on demande aux "candidats" si ils ont bien conscience que c'est pas miraculeux tout ça. Il suffit de faire preuve de bon sens et fin de l'histoire.
    Mais je le vois bien: le miracle est bien là. On a beau avoir du bon sens, on a quand meme pris 30, 40, 50kg. Et le miracle est au meme endroit : non pas dans la conscience raisonnée et le bon sens, mais dans ses sentiments, ses douleurs, ses état d'âmes, ceux-là qui nous font grossir.

    Ensuite, on va perdre du poids, ça va être top, youpi tralala, et après oui oui promis je ferai attention. Les 1eres dizaines de kg perdus rendent euphoriques. Et dans la durée bien sûr ça s'amenuise. Bcp d'opérés abandonnent trop vite le suivi, pas vraiment rattrapé par le milieu hospitalier... qui doit être rentable. Pourtant c'est là que tout se joue, après 2, 3, 4 ans, 5 ans...

    Et le gros avantage de tout ça, pour eux, c'est la culpabilité. On opère des gros à la chaine (faut dire les choses comme elles sont) et ceux qui sont en (début) d'échec s'en veulent à eux-mêmes.

    Et tout est fait pour ça, qu'on se dise "j'ai eu ma chance, je l'ai foiré, je me démerde". Et chacun se démerde.
    C'est tordu : en un sens, ces opérations "deresponsabilisent" dans le sens où on est contraint de moins manger. Et ensuite, on est responsable de l'échec, pour ne pas avoir su se contraindre soi-même. Sauf que si on sait se contraindre moi-même, on ne se ferait pas opérer, tu vois l'idée ?
    Bref, ceux en échec se sentent coupable de l'échec.
    Et du coup bonjour le taux de dépression chez les opérés. Pas 100% hein, heureusement pour certains c'est efficace, pour certain c'est une question urgente de survie (auquel cas ça a du sens) et d'autres passent à autre chose. Mais quand même.... C'est terrible de voir un dernier espoir mourir et ne s'en vouloir qu'à soi-même, pour certains c'est très dur à vivre.
    Et ceux pour qui c'est un échec viennent très peu témoigner, bcp ne veulent juste plus en entendre parler, qu'on se le dise.

    Voilà, c'était mon petit coup de gueule pour avoir vu ma famille, des amis et des connaissances s'embourber dans tout ça depuis des années, parmi lesquels aucun ne viendrait ici expliquer tout ça...
    Il y a des réussites aussi, mais l'envers du décor est à considérer en regard de ceux pour qui ça a bien marché, quand on pense à l'opération.
    novembre 2019 modifié
  • etoile64200etoile64200 Messages: 298Member Member Messages: 298Member Member
    Je ne peux que plussoyer ce que tu dis JessicaYoupi.

    Tout le côté psychologique de la prise e poids est complètement mis de moté dans les parcours de soin. Oh oui, un psy doit être vu avant l'intervention, mais ça reste une blague. Pour avoir lu pas mal de CR de ces consultations, c'est souvent des histoires de vie difficile, des émotions mal gérées et enfouies dans la nourriture ingurgitée, un espoir que la vie sera belle quand on sera enfin mince. A la fin, "pas de CI à l'intervention".

    Que de désillusions au bout du chemin : la vie ne devient pas merveilleuse juste parce qu'on est devenus mince, les problèmes, le passé sont toujours là, la façon de gérer ses émotions aussi...
  • juliechapelainjuliechapelain Messages: 40Member Member Messages: 40Member Member
    Merci pour vos avis 😉
Connectez-vous ou Inscrivez-vous pour répondre.